Les vertus de la lavande


Lavande et lavandin ne s’opposent pas, bien au contraire. Les deux espèces ont chacune des variétés aux caractéristiques bien différentes. L’utilisation de la lavande remonte à l’antiquité… Quant à celle du lavandin au début du siècle dernier… Petit tour d’horizon des plantes qui ont bercé notre enfance et avec lesquelles nous avons grandi.

LA LAVANDE

Lavandula Angustifolia - lavande fine de population ou lavande vraie, la maillette, la Matherone, l’Aspic.
La lavande est cultivée entre 300 mètres et 1200 mètres d’altitude et chaque plant diffère de son voisin. Ils sont plantés soit avec des graines soit par boutures. On reconnaît la lavande par son épi de fleurs plus petit que le lavandin et sa couleur plus bleutée. D'une variété à l'autre, les odeurs sont très différentes. La lavande fine est souvent utilisée en parfumerie car moins prononcée et moins dominante que le lavandin. La lavande aspic particulièrement chargée en camphre sera quant à elle utilisée en diluant de peinture notament. Les composants des lavandes sont adaptés à l’aromathérapie et on leur reconnaît depuis l’antiquité de nombreuses vertus.

LE LAVANDIN

Lavandula Angustifolia X Latifolia Grosso, Sumian, Abrial ou Super.
Le lavandin est un hybride naturel, particulièrement vigoureux issu du croisement entre la lavande fine et la lavande Aspic. La découverte du lavandin est très récente puisque les essais de culture datent de 1925. Les champs de lavandin sont cultivés entre 200 mètres et 1000 mètres d’altitude et se reconnaissent facilement par des plants identiques qui, en pleine floraison donnent l’illusion de vagues bleues-violettes très régulières. Ils sont reproduits uniquement par boutures. La tige du lavandin est longue, son épi est plus gros, plus pointu et sa couleur est violette. Son odeur est plus marquée que celle de la lavande et légèrement camphrée. Si son usage était dédié à la savonnerie et à l’industrie, des spécialistes ont exploré ses composants et le recommande pour ses vertus désinfectantes, apaisantes et aseptisantes, dans la maison et en aromathérapie (cf. l’aromathérapie exactement, de Pierre Franchomme).

Aseptisant, répulsif et apaisant sont les trois principales vertus du lavandin. Sur les piqûres de guêpe, de moustique ou d'abeille, l'huile essentielle apaisera instantanément la douleur ou la démangeaison. Vaporisée sur la taie d'oreiller le matin, les fragrances de l'huile essentielle s'atténueront au cours de la journée pour laisser l'odeur délicate de la lavande qui aide à nous apaiser. On peut retrouver cette même sensation en prenant un bain avec une ampoule dose et compléter par un massage détente avec un mélange d'huile essentielle de lavandin.
Vaporisée dans le linge, elle donne une sensation de fraicheur et est reconnue comme répulsif contre les mites mais également les moustiques. Enfin, en période hivernale, il est recommandé de pulvériser de l'huile essentielle de lavandin dans les pièces à vivre pour aseptiser l'air.

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

La lavande et le lavandin contiennent de façon naturelle du linalol, limonène, geraniol et coumarine, pouvant, chez certains sujets être allergisant.
Tester sur l’avant-bras avant utilisation. Il est recommandé de ne pas utiliser l’huile essentielle de lavandin chez l’enfant de moins de 6 ans, ni chez la femme enceinte. Ne pas appliquer d’huile essentielle sur les yeux, muqueuses et sur des coups de soleil. Ne pas faire de massage corporel avec de l’huile essentielle non diluée dans un corps gras.

Une exposition répétée pourrait assécher la peau ou la crevasser.
Conserver hors de la portée des enfants. En cas d’ingestion, consulter immédiatement un médecin et transmettre ces références : Einecs N°: 294-470-6.